Les soeurs Yousaf contre-poursuivent Kris en justice

Par  |  21 Commentaires

Dans la famille des histoires relou, je demande les poursuites en justice.

Stereosonic 2013

Stereosonic 2013

Alors qu’on pensait l’histoire de Kris derrière nous et qu’on aurait techniquement plus qu’à attendre que la décision de justice soit prise, voilà que The Hollywood Reporter (décidément, encore eux) revient à la charge en dévoilant un document où l’avocat des soeurs Yousaf parle du caractère non-professionnel de Kris. Pour éviter le pavé de la dernière fois, je voulais en faire directement un résumé, mais il y a beaucoup de choses à dire pour ne pas avoir une opinion biaisée. Je vais quand même essayer de faire plus court que le document en entier, que vous pouvez bien sûr lire si vous préférez la version longue (sans les sous-titres).


 

1. L’histoire de Krewella à la base ne change pas : rencontre en 2007, tatouage.
2. En 2011, les filles apprennent à être DJ.
3. La société Krewella Music LLC est créée mais Kris ne signe pas car l’accord d’opérations prohibe la consommation d’alcool et de drogues. Ils créent donc Krewella Live LLC et ici aucun accord n’est écrit.
4. Les membres n’ont jamais écrit de document qui régissait les droits et devoirs de chacun. Ils ont toutefois établi des accords vocaux (style « toi tu devrais faire ça ») et ont décidé que chacun devrait participer à parts égales dans le travail, autant live que studio. Cela veut dire qu’ils doivent être tous présents en studio et sur la scène.
5. Ils sont tombés d’accord pour que chacun reçoive 1/3 des bénéfices.
6. Kris n’est pas un DJ et utilisait un contrôleur d’effets sur la scène. Il était présent pour l’image du groupe. Ils ont ensuite décidé qu’il devait soit apprendre à mixer, soit jouer de la guitare en live pour remplir son devoir de scène.
7. Janvier 2012, le management veut faire un flyer où seule Yasmine est présente et Jahan refuse car c’est important que les trois membres soient représentés. A l’époque, les flyers montrent généralement Kris au milieu des deux soeurs.
8. L’alcoolisme de Kris commençait à être un problème car plus il buvait, moins il contribuait, et cela frustrait l’équipe. Il était parfois ivre sur scène car il disait s’ennuyer (et on le comprend). Le problème est qu’il commença à saboter les performances en faisant n’importe quoi avec les platines ou même parfois en arrêtant purement et simplement la musique. Yasmine aurait fini par déconnecter son équipement dans ces cas-là, et il ne s’en rendait pas compte. Il aurait même parfois gueulé et insulté le public (venu le voir quand même).
9. Plusieurs fois, les soeurs incitèrent Kris à prendre des cours de DJ à l’été 2013. Soit il ne venait pas, soit restait mais peu intéressé par le cours. Krewella a fini par tomber d’accord sur le fait que Kris devrait alors passer à la guitare en live, ce qu’il n’a jamais fait malgré l’achat d’équipement.
10. Pendant les répétitions de Stereosonic, Kris ne venait pas toujours et ne mixait pas quand il venait.
11. A ce moment, les filles décidèrent d’arrêter de boire pour la tournée, ce que Kris ne fit pas car il buvait presque quotidiennement. Après cela, il devint indisponible car il avait besoin de temps pour se remettre de ses beuveries, ce qui n’arrangera pas la production de musique.
12. En 2013, Kris ne travailla que le strict minimum, ce qui obligea Krewella à embaucher d’autres producteurs pour terminer les sons de « Get Wet » (comme Cash Cash pour Live for the night).
13. En juin 2013, Jahan envoya un mail aux managers, déclarant « Nous ne ferons plus les lives si Kris continue à boire. Il risque de saboter nos (ceux de krewella) liveshows alors que Y et moi travaillons dur sur cette production et nous voulons éviter cette situation embarrassante. Donc, soit Jake soit Nathan, merci de lui faire parvenir ce message. »
14. De façon générale, Kris n’appréciait pas que les filles prennent à coeur et de façon sérieuse ce travail. Il disait qu’il n’en avait rien à faire des performances et menaçait de faire du playback et de gueuler dans le micro.
15. Kris a tweeté plusieurs choses concernant la weed, ce qui en soi n’est pas fifou mais vient compléter les faits.
16. En aout 2013, Jahan envoya un mail à Jake : « Tu n’es pas sur la route donc tu n’es pas témoin mais ça devient normal qu’il soit lourd à chaque nuit. Il nous manque de respect pendant les sets… Je suis VRAIMENT inquiète quant à sa performance sur la tournée. Nous devons nous concentrer sur le live et nous sommes distraites par son je-men-foutisme. Merci de nous aider. »
17. Deux jours après, Kris a été admis à l’hopital pour avoir trop bu d’alcool. Les filles continuèrent comme prévu, disant aux journalistes qu’il était malade. Kris fut alors envoyé en centre de désintox pour trente jours.
18. Là, tous lui exprimèrent l’amour qu’ils avaient pour lui et Kris promit qu’il en avait terminé de la boisson et qu’il reviendrait « droit, sobre et au meilleur de moi-même« .
19. Kris revint alors sur scène et on s’assura qu’aucun alcool n’était disponible.
20. Pendant sa désintox, Kris continua de recevoir autant d’argent que d’habitude pour qu’il n’ait pas à s’inquiéter de ça.
21. D’octobre à novembre 2013, Kris adopta une attitude positive et travailla normalement.
22. Le 22 novembre commença la partie internationale de la tournée, et c’est là que Kris craqua. Il but 8 boissons du mini-bar de l’hôtel parisien où ils restaient, avec la facture pour le prouver. A partir de là se mirent en place des contrôles d’haleine mais Kris finit par en manquer un certain nombre et de plus, il n’assista a priori à aucune réunion d’alcooliques anonymes.
23. En mars 2014, c’était l’EDC Mexico. Kris arriva en retard à l’aéroport et, tandis que David Carlson avait fait arranger une escorte par la sécurité, il repartit. Un second vol fut acheté, qu’il ne prit pas non plus. Les filles firent donc le live sans lui.
24. Quelques jours plus tard, les managers suggérèrent d’annoncer que Kris était malade, mais Jahan refusa, ne voulant pas parler sans sa permission.
25. Les fans (nous) commencèrent alors à poser des questions, et de peur de provoquer de la fausse publicité, le trio accepta de ne plus afficher que les soeurs sur les supports de communication.
26.  Sur Get Wet, Kris n’a produit entièrement qu’un seul des neuf nouveaux sons (cela ne prend pas en compte Alive, Play hard et come & get it), Dancing with the Devil, ce qui força le management à engager d’autres producteurs.
27. Pendant sa désintox, il eu l’autorisation (qu’il demanda) de travailler sur la musique et c’est là qu’il termina Party Monster.
28. Fin 2013, pendant les périodes studio, Kris ne venait que rarement et ne montrait pas de progression. Il avait aussi recommencé à fumer (et pas du tabac !). Pendant les réunions avec le management, Kris était constamment shooté. Il était aussi constamment sur la défensive concernant son travail. Il demanda alors à engager d’autres producteurs pour finir le travail.
29. En mars 2014, l’équipe et d’autres proches de Kris réalisèrent une intervention où ils lui lisèrent chacun une lettre pour lui montrer qu’ils l’aimaient et qu’ils voulaient qu’il aille mieux, en finissant par lui demander de retourner en thérapie, cette fois ci pour dépression. Il refusa et leur dit « d’aller se faire foutre », qu’il ne faisait pas les tournées car il détestait l’avion. Il ajouta qu’il voulait partir en vacances avec sa copine.
30. Deux semaines après, l’équipe fit une réunion où Kris était sous influence et où il dit qu’il pensait avoir été viré de Krewella. L’équipe lui assura que non et lui demanda comment procéder pour la suite. J&Y lui dirent que s’il n’allait pas en thérapie, alors il devait travailler. Ils tombèrent tous d’accord sur le fait que Kris ne pouvait participer à la tournée dans son état actuel. Kris promit de progresser sur de nouveaux sons. Il demanda l’aide de producteurs extérieurs mais ne se présenta pas aux sessions.
31. En mai 2014, J&Y rencontra Kris pour parler des paiements. Selon l’équipe, il ne les méritait pas, n’ayant pas travaillé autant qu’il le devrait : peu de progression, absences répétées au studio, et, quand il était sur scène, pas autant de travail que prévu et même du sabotage. Malgré cela, il avait toujours été payé normalement. Kris était d’accord que ce n’était pas juste et accepta que sa part soit divisée par deux, chose qui serait annulée en janvier 2015 s’il avait progressé.
32. Kris dit ensuite sur twitter qu’il restait à Los Angeles pour travailler en studio. Jahan lui envoya alors un SMS en lui reprochant son manque de communication et d’éthique alors qu’elles travaillaient sans cesse sur l’album. Kris promit qu’il lui enverrait de la nouvelle musique le lendemain pour prouver sa progression, ce qu’il ne fit pas. Quand Jahan lui demanda, il envoya simplement une photo de lui et ignora la demande.
33. Le 21 juin, Kris appela l’un des managers, Nathan, pour déclarer qu’il ne voulait plus faire partie de Krewella. Nathan lui demanda par SMS s’il allait bien et Kris répondit « Non. Je déteste Krewella. » Il répéta cette phrase au téléphone le lendemain et commença à parler avec l’avocat de Krewella pour savoir comment se désassocier.
34. Le même jour, Kris appela Jahan et lui répéta « Je te hais » en ajoutant qu’il ne voulait plus avoir à lui parler.
35. Le 23, il envoya un SMS à Jake déclarant : « J’ai besoin que tu m’aides à partir de façon juste. Nathan, Jahan, Yasmine et toi n’êtes pas comme moi. Peut-être que je suis feignant ou que je ne suis pas motivé. »
36. D’autres sessions studio se produisirent, auxquelles il ne vint pas.
37. Depuis juin, Kris a, à de multiples occasions, menacé Jahan et Yasmine de faire de leur vie « un enfer ». Il déclara qu’il ne viendrait aux lives que pour gagner sa part de l’argent et qu’ils saboterait ces mêmes lives.
38. En aout, les filles lui dirent que s’il allait en thérapie, il pourrait revenir. Il n’avait plus leur confiance. Il refusa et déclara plus tard « J’ai une attitude différente de la vôtre, je n’en rien à foutre. Vous ça vous gène si on se bourre la gueule et qu’on fait de la merde. Moi j’en ai rien à foutre. »
39. En septembre, Kris leur envoya une démo du son « Break It » sans qu’on le lui ait demandé. Nathan lui envoya un SMS où il disait  » Si tu veux continuer à vivre ta vie selon tes termes, tu n’es pas forcé non plus d’arrêter de produire. Tu peux continuer, même pour Krewella… sans en être membre. »
40. En plus des nombreux shows où Kris était sous influence, il en a manque 68 parmi les 212 entre janvier et juin 2014.

41. Les demandes :
– Déclarer que Kris ait quitté les deux entreprises (Krewella Music et Krewella Live) ainsi que des dommages et intérêts de plus de $50 000;
– Déclarer que Kris a brisé son devoir de moyens (il n’a pas fait tout ce qui était en son pouvoir pour améliorer sa situation);
– Déclarer que Kris a brisé ses contrats oraux ainsi que des dommages et intérêts de plus de $25 000 pour chaque clause non respectée;
– Déclarer que Kris a été injustement enrichi ainsi qu’une compensation à la hauteur des montant injustement perçus;
– Un procès avec jury
– et les trucs habituels (paiement des honoraires, etc)


Maintenant que l’on connait les deux côtés de l’histoire, il est plus difficile de ne pas choisir un camp, et c’est bien compréhensible. Chacun ira de son expérience personnelle (certains seront du côté de Kris parce qu’ils considèrent les soeurs comme sans talent, d’autres n’apprécieront par le manque de professionnalisme et les envies de sabotage de Kris), mais notez tout de même que cette version de l’histoire présente bien plus de preuves vérifiables que celle de Kris (SMS, factures, mails…). Au final, essayez tout de même de rester tolérant les uns envers les autres, autant parmi les membres de la fanbase que les autres fans de dance music. Oui, c’est pas simple de résister à l’envie irrépressible d’insulter ce hater qui sort sa petite blague pour avoir ses likes sur facebook,  mais résistez quand même, car ça ne vous apportera rien sinon de la frustration et de la colère. Passez outre et écoutez un peu de musique.

Les filles vont aussi faire un live ce lundi à deux heures du matin où elles parleront probablement de ça. Si vous avez peur de le manquer, ne vous inquiétez pas car je l’enregistrerai et l’uploaderai.

Dans tous les cas, tout a bien changé en un an, car oui, il y a pile un an nous rencontrions Jahan, Yasmine et Kris dans les coulisses de Bercy pour réaliser l’interview que (j’espère !) vous avez tous lu. Je regrette parfois de ne pas avoir fait assez mon fanboy avec eux, surtout avec les histoires actuelles. Nous verrons la suite des événements, mais je suis confiant pour chaque partie. J&Y s’en sortiront très bien avec d’autres producteurs et Kris aussi tout seul.


Pour finir avec une note positive, je prévois un concours pour Noël avec un très joli lot à gagner ! Plus d’infos en décembre !

happywheels

21 Comments

Laisser un commentaire