MY ASS. UNPLUGGED. [Traduction FR]

Par  |  0 Commentaires

Ceci est une traduction du dernier article de Jahan.

MY ASS. UNPLUGGED.

image

Salaam-Alaikum le krew, c’est de nouveau Jahan ! Vous avez vu les gros titres ce week-end??? Je parle bien sûr du flash info ultra important qui dit que le set de Krewella à l’UMF 2015 s’est fait avec du matériel DÉBRANCHÉ !!! Quelques minutes après que le tout-puissant Deadmau5 ait tweeté « Aaah mec, Krewella a un des nouveaux DJMs (mixeur)??? J’suis jaloux. », la news a déjà fait le tour de la blogosphère EDM et l’histoire subit une médiatisation massive dans la communauté dance music, tandis que Deadmau5 reçoit des éloges des critiques pour son honnête et courageux rapport des lignes de front. Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas suivi, Deadmau5 est LA personne la plus crédible sur Twitter.

Le succès de Deadmau5 a explosé lorsque ses avis ont surpassé en importance ceux de TMZ après avoir rapporté les faits les plus crédibles de la rupture de Krewella il y a quelques mois, et il n’a cessé depuis de se révéler une source intarissable d’informations sur le groupe !

image

Sarcasme à part, je suis exaspérée du bruit que cette histoire de « faux DJing » a créé dans la blogosphère EDM le week-end dernier. Pas seulement parce que c’est une dose supplémentaire de « people », contribuant à la pollution générale d’internet, mais parce que elle est fondamentalement basée sur un mensonge…. Une « nouvelle » basée sur les mots de quelqu’un dont la réputation sur internet se construit à partir de ses déclarations calomnieuses, rédigées dans le seul but de divertir ses 3 millions de disciples Twitter. A chaque fois que Yasmine et moi sommes les victimes d’un battage médiatique, nous discutons de si nous devrions ou non réagir et partager notre vision de l’histoire. Ce genre de rumeurs ont un impact réel et préjudiciable sur des individus, des carrières, des religions, des politiciens et la société en général. Tout comme notre annonce de l’année dernière déclarant que nous n’avions pas éjecté Kris de Krewella, à l’inverse de ce que sa plainte disait, nous voulons donner une réponse : LES FANS MÉRITENT LA VÉRITÉ.

Cette histoire doit être éclaircie une bonne fois pour toutes : nous n’avons JAMAIS joué de set pré-enregistré et ne prévoyons pas le faire. Depuis la toute première fois où nous avons joué en tournée en 2011, Yasmine et moi avons été les seules responsables pour la partie DJ de nos shows. Nous choisissons la liste des sons et les mixons en live, et la surprise de l’Ultra était notre groupe live. Penser que nous enregistrons nos sets voudrait dire que nous cherchons systématiquement à produire une prestation parfaite. Ceci va à l’encontre de ce en quoi nous croyons, de ce que nous voyons dans la dance music. Cela enlève tout l’aspect brut et humain de notre performance. Nous sommes fières de pouvoir élever la voix, être vulnérables, faire des conneries, prendre des risques, avoir peur et tout donner. Nous serions vraiment stupides de jouer un set pré-enregistré à l’Ultra, surtout alors que nous savions que cela serait notre premier live retransmis en direct sur internet depuis cette histoire de plaintes merdiques, et aussi que Deadmau5 allait forcément le regarder et tweeter quelque chose le concernant (à ce propos, lui et Kris ont le même avocat, Dina Lapolt. Vous pouvez en conclure ce que vous voulez).

image

FLASH INFO : Rukes (photographe) rapporte des preuves que les câbles étaient branchés à Ultra. Nombre minimal de clics et de retweets parce que ce n’est pas assez fun pour Twitter 🙁

Si vous avez besoin d’une explication technique sur le comment notre équipement était branché à l’UMF, voici une vidéo bien faite : https://www.youtube.com/watch?v=Bi731cWjRwA

Nous avons tous le droit de dénoncer des mensonges, de protéger notre honneur et de partager nos récits. Quand un buzz se propage et mine complètement notre travail, notre passion, notre intégrité, dignité et performance… JE DÉFENDRAI TOUJOURS KREWELLA ! Jouer l’autruche et attendre que l’orage passe donne trop de pouvoir au modèle trop souvent retrouvé sur internet : l’ingestion de contenu « people » indigeste et la régurgitation de conneries. J’ai vu bien trop de gens influents, dans la scène EDM, renforcer ce cycle en choisissant de ne pas prendre de risques avec leur réputation et de promouvoir des mensonges et des rumeurs sur autrui. Et un grand nombre de ces gens sont vraiment putain de talentueux, mais cela leur donne-t-il le droit de dégrader les autres ? C’est le cliché lycéen typique du footballeur américain qui se tape plein de filles mais qui continue à rabaisser le petit gars timide dans le couloir- simplement pour se faire mousser.

Balancer et dégrader les autres en ligne pour de la publicité et de l’attention crache sur les valeurs que beaucoup de gens dans cette communauté possèdent et dont ils sont fiers. Je parle des valeurs auxquelles j’ai été introduite quand ce genre commençait tout juste à devenir commercial, il y a presque 5 ans. PLUR (Peace Love Unity Respect) était le premier commandement que de jeunes fans m’ont appris. L’union et l’acceptation d’autrui étaient les piliers de cette culture, et grâce à ces valeurs, j’étais fière d’être la bienvenue et d’avoir une place dans la communauté de la musique électronique.

Correction : je suis fière. La scène n’a pas à être corrompue. Quand je serais vieille, je veux pouvoir revoir ma carrière et savoir que je faisais partie d’un mouvement qui promouvait la tolérance, l’individualité et l’extériorisation de soi. Je veux pouvoir dire que 2015 aura été l’année où ce paradigme s’inversa, pour que nos attitudes complaisantes, haineuses ou blasées soient écrasées par un fier mouvement où nous n’aurions plus à avoir peur de dire ce que l’on pense être bon pour la communauté. Nous pouvons sauver ces valeurs honorables si nous devenons plus conscients de ce que nous disons et partageons. C’est partager et rappeler ces mêmes valeurs qui créera cette prise de conscience.

Alors nous voilà, Yasmine et moi, marchant au milieu de ce champ de bataille, fouillant les décombres pour trouver les restes de ces piliers qui se sont effondrés sous nos pieds. Les milliers de fans qui ont assailli notre scène cette année à l’UMF nous ont redonné la foi quant à voir en eux les futurs leaders de notre société- car il n’existe pas de jugement sensé basé sur des étiquettes et des gros titres, et qu’ils sont capables de penser par eux-mêmes. Ces gens représentent l’avenir de notre Krew. #FUTUREKREW. Et croyez-moi quand je vous dit qu’il y aura encore des batailles face à  de méchants trolls. Mais Yasmine et moi ne pouvons être arrêtées, et nous serons plus puissantes que les bombes (« Louder than Bombs ») qui tenteront d’interférer avec notre mission de créer de l’art et de donner la vie à notre communauté. L’ère sombre du trolling arrive à sa fan. La KREWLIFE survivra.

happywheels

Laisser un commentaire