Beggars, la nouvelle ère

Par  |  9 Commentaires
4/29/16

29/04/16, la nouvelle date emblématique

En début de semaine, via la création de la page facebook Beggars, Krewella a publié cette simple date : le 29 avril 2016. A ce moment-là, toutes les rumeurs se sont permises, toutes les hypothèses se sont murmurées. Sans nous étaler sur les raisons, il nous semblait évident que cela annonçait la sortie d’un nouveau single.

Mais attention, pas n’importe quel single. Ce single devrait symboliser le renouveau de Krewella, après une année un peu compliquée contenant trop peu de contenus pour les fans, après des événements qui, datant pourtant déjà de 2014, restaient inscrits dans notre esprit comme une durable marque au fer rouge. On visualise donc facilement toute l’importance de cette sortie.

Car oui, c’est une nouvelle ère. Nous laissons derrière nous le Krewella de 2013, celui qu’un grand nombre d’entre nous ont connu. Nous échangeons ainsi une date symbolique pour une autre, le 8 juin 2010 pour le 29 avril 2016.

Ainsi, ce vendredi, Krewella a surpris son monde en dévoilant Beggars (traduction des paroles), une collaboration avec Diskord, le duo de producteurs anglo-saxons. Beggars ressemble parfois à l’ancien Krewella, mais possède aussi cette indépendance qui caractérise Jahan et Yasmine, ainsi qu’une nouvelle maturité qui va s’acquérir progressivement, mais sûrement. Allez-y, lancez-là à en faire enrager vos voisins. Après tout, ça fait plus d’un an que vous l’attendiez…

Jahan a accompagné ce single d’un article sur son tumblr, qui commence à dater un peu. Au travers d’une sorte d’anaphore (je ne suis pas expert syntaxique), Jah ne cesse de métaphoriser la photo de Yasmine (utilisée en présentation de cet article) :

C’est la tentation qui précède les pas d’un accro.

C’est la grande faucheuse me rappelant de savourer chaque moment de chaque journée.

C’est la personne honteuse de corps à cause des standards de beauté hégémoniques.

C’est l’homme gay qui a peur de se dévoiler.

C’est l’homme cachant ses vulnérabilités par peur d’apparaître moins masculin.

Vous pouvez lire la suite ici.

Beggars cover art web

Beggars

Krewella a aussi fait un live d’une trentaine de minutes où nous avons pu avoir le plaisir de les voir (cela faisait tout de même un certain temps), ainsi que Nathan et Jeremy, un petit nouveau à TH3RDBRAIN. Le live est à revoir sur Facebook.

(Visited 206 time, 1 visit today)
happywheels

9 Comments

Laisser un commentaire